Le SNU est une opportunité de vie collective pour créer des liens nouveaux et développer sa culture de l’engagement et ainsi affirmer sa place dans la société. Le SNU offre à chaque jeune l’occasion de découvrir un autre territoire.
 

Le séjour de cohésion de deux semaines poursuit 4 objectifs :

  • accroître la cohésion et la résilience de la Nation en développant une culture de l’engagement ;
  • garantir un brassage social et territorial de l’ensemble d’une classe d’âge ;
  • renforcer l’orientation et l’accompagnement des jeunes dans la construction de leur parcours personnel et professionnel ;
  • valoriser les territoires, leurs dynamiques et leur patrimoine culturel et naturel.
     

Organisation des centres

Un centre SNU accueille environ 200 volontaires et une trentaine de cadres et de tuteurs. L’effectif du centre est divisé en maximum 10 « maisonnées » de filles et 10 « maisonnées » de garçons.

Les maisonnées, composées de 10 à 15 personnes, sous la direction d’un tuteur, constituent l’unité de vie courante. Installées autant que possible en chambrées, elles permettent en particulier l’intégration des volonatires en situation de handicap. Au sein de chaque maisonnée, un tuteur, cadre de proximité, est chargé de la cohésion collective, du suivi des activités et de l’animation des « conseils de maisonnées ».

Les maisonnées sont regroupées par 4 à 6 au sein d’une « compagnie », sous la direction d’un capitaine de compagnie et d’un adjoint. Si les maisonnées, unités de vie commune, ne sont pas mixtes, les compagnies le sont toujours et les activités sont autant que possible conduites dans ce cadre.

Le séjour est ponctué par la manifestation régulière des symboles de la République et de la Nation, au premier rang desquels le lever des couleurs et le chant de l’hymne national. La vie collective permet de faire l’expérience d’une citoyenneté active, notamment au travers des conseils de maisonnées, organisés quotidiennement par les tuteurs. Une cérémonie de clôture, présidée par les autorités locales est organisée en fin de séjour.

Les volontaires participent aux tâches quotidiennes liées aux repas, au nettoyage et à la gestion des déchets courants. Les services comprennent également, autant que possible, une participation à l’organisation des activités ou à la réception des intervenants.

Les volontaires sont dotés d’une tenue commune dédiée, adaptée au climat local et disposent de la possibilité de l’entretenir pendant toute la durée du séjour.

Les centres sont dotés d’un règlement intérieur, porté à la connaissance des participants et de leurs représentants légaux, et disponible pour chacune des maisonnées du centre. L’usage des téléphones portables est strictement limité.

Le règlement intérieur des centres garantit le respect du principe de laïcité par les volontaires. Des espaces spécifiques peuvent être aménagés dans les centres d’hébergement pour permettre le recueillement individuel.

Les cadres exercent dans le cadre du SNU une mission de service public et sont donc soumis à l’obligation de neutralité.

 

Encadrement

La direction du centre est assurée par une équipe de direction composée de trois cadres expérimentés :

  • un chef de centre qui incarne l’autorité de l’État et donne du sens à l’ensemble du séjour de cohésion ;
  • un adjoint éducatif, chargé des activités ;
  • un adjoint encadrement, chargé de la direction et de la coordination des cadres.

L’encadrement des compagnies est assuré par un binôme de cadres expérimentés. On distingue un capitaine de compagnie, chargé du dialogue avec l’équipe de direction et de l’animation de la compagnie, et un adjoint. Ce binôme est responsable de l’encadrement de la vie courante de la compagnie. Il dirige l’action des tuteurs et résout les éventuelles difficultés rencontrées par la compagnie, notamment disciplinaires.

Chaque maisonnée est animée par un tuteur, chargé de l’encadrement de proximité des volontaires. Placé sous l’autorité du capitaine de compagnie et de son adjoint, il fait vivre la discipline courante, mobilise les volontaires en vue des activités prévues et des services confiés à leur maisonnée, et s’assure de la bonne participation au quotidien des volontaires en situation de handicap ou présentant des problèmes de santé. Le tuteur crée les conditions propices à l’objectif de brassage et de cohésion, il veille à susciter un esprit d’appartenance, par exemple au travers de signes de reconnaissance de la maisonnée, qui peuvent faire l’objet d’activités dédiées.

 

Activités

Les activités partent de l’expérience des volontaires et sont largement ouvertes à la mise en situation. Si elles peuvent prendre des formes diverses, elles sont systématiquement, à l’exclusion des bilans individuels, collectives et participatives : activités physiques, visites sur sites, témoignages d’autres jeunes engagés, échanges avec des témoins et des experts, etc. Les activités sont construites sur des principes de pédagogie active et d’éducation non formelle, inspirés des organisations d’éducations populaire et du scoutisme.

Les activités du séjour de cohésion sont articulées autour de sept thématiques :

  • activités physiques, sportives et de cohésion ;
  • autonomie, connaissance des services publics et accès aux droits ;
  • citoyenneté et institutions nationales et européennes ;
  • culture et patrimoine ;
  • découverte de l’engagement ;
  • défense, sécurité et résilience nationales ;
  • développement durable et transition écologique.