Sarah El Haïry, secrétariat d'État chargée de la Jeunesse et du Service national universel

« En 2023, le SNU accueillera tous les jeunes qui le souhaitent. En ce sens, il deviendra pour la 1ère fois pleinement universel. Permettre un moment d’engagement afin de renforcer la force morale de notre pays mais aussi créer un temps de rencontre et de cohésion, c’est le sens du SNU. C’est la République en actes. A la jeunesse de s’emparer du SNU, il est pour eux. » a déclaré Sarah EL HAÏRY, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du Service national universel.

Cette année, le SNU poursuit sa montée en charge, engagée en 2022, en vue de son plein-déploiement. En 2023, les volontaires bénéficieront de trois sessions de cohésion : en février ou en avril (selon leur zone de vacances scolaires), en juin et en juillet.

Pour la première fois, le nombre de places ne sera plus limité. En effet, le SNU s’adaptera afin que tous les jeunes français de 15 à 17 ans qui souhaitent s’engager, le puissent.


Service National Universel

Les semaines de l'engagement !

Les semaines de l’engagement sont une occasion unique de comprendre les différentes formes d’engagement : en fonction de votre âge, indemnisé ou non, de façon régulière ou épisodique, en France, à l’étranger, à distance ou en présentiel, il existe obligatoirement un engagement citoyen pour chacun.

Alors vous avez jusqu’au 1er octobre pour vous rendre dans un établissement scolaire, un point info jeunes, une mission locale etc. pour vous comprendre et trouver l’engagement citoyen qui vous convient.


Service National Universel

Un 11 juillet au centre SNU de Neuvic en Corrèze

Pour les 162 volontaires inscrits au centre du Snu de Neuvic, ce 11 juillet a permis de découvrir deux activités physiques phare de la région : golf et canoé.

Au golf, avant d’apprendre à tirer, les volontaires ont pu découvrir les différents types de pelouses, le coût de l’entretien et les différents métiers autour de cette activité. Puis ce fut le tour de l’activité canoë sur le lac de la Triouzoune.
Quelques exercices sous forme de jeu pour découvrir les bons gestes pour pagayer, puis direction l’île aux serpents (sans serpent bien entendu) sur laquelle les volontaires ont pu faire étape et se baigner.

‘ J’ai été très contente de faire cette sortie qui changeait du
cadre du centre du séjour SNU car j’ai pu me rapprocher encore
plus de mes amis et m’en faire de nouveaux.’

Autres activités de la journée : la sensibilisation au code de la route et l’atelier proposé par la Banque de France.

Le saviez-vous ? Le SNU permet à ceux qui ne sont pas encore inscrits au code de la route d’accéder gratuitement à une plateforme d’apprentissage en ligne du code de la route. Les codes délivrés lors du séjour, et sous réserve de réalisation de la phase 2, permettent de réviser le code et de passer l’examen la première fois gratuitement.

La banque de France est venue quant à elle proposer un escape game permettant de maîtriser les notions de finances,  assurances, comptes d’épargne, etc.

Enfin les volontaires ont participé au module secourisme. Le PAS (Protéger, Alerter et Secourir), apprendre à faire un garrot, réaliser un point de compression, la PLS (Position Latérale de Sécurité), faire fonctionner un défibrillateur,  pratiquer un massage cardiaque etc. Tout cela est désormais maitrisé !

Une très belle journée donc en Corrèze !


Service National Universel

Retour sur le séjour de cohésion de juin de Vésoul

Le centre de Vésoul (Bourgogne-Franche-Comté) accueillait, du 12 au 24 juin, 134 volontaires et 20 encadrants.

Nous avons pu passé 1,5 journée à leur côté et ainsi découvrir le forum avenir qui avait été organisé sur la journée par l’équipe d’encadrement.

Ce forum a permis aux volontaires d’échanger avec des intervenants extérieurs sur la notion d’autonomie, les carrières possibles au sein des corps en uniforme, les perspectives d’engagement au sein de la vie associative, la formation BAFA… Certains encadrants eux-mêmes en étude ont également pris le temps d’échanger avec les volontaires sur leur parcours scolaire.

En fin de journée, les jeunes et les encadrants ont pris part à un tournoi sportif organisé sur la thématique fil rouge du séjour : Harry Potter.

Le lendemain matin, après une belle cérémonie quotidienne de lever des couleurs, certains volontaires sont allés visiter une base militaire pendant que d’autres ont eu tout d’abord l’occasion d’échanger sur la phase 2 du SNU et le service civique puis de participer à un module assuré par la banque de France afin de leur apporter des réponses très concrètes aux questions qu’ils se posent sur la gestion de leurs finances personnelles.

Le séjour s’est terminé vendredi par une cérémonie de clôture riche en émotions. Les volontaires apparaissaient soudés et heureux de participer à cette belle aventure SNU aux côtés d’une équipe encadrement particulièrement dynamique.


Service National Universel

Décupler l’engagement bénévole grâce au SNU

Depuis quelques mois, les équipes de JeVeuxAider.gouv.fr et du Service national universel coopèrent pour décupler l’engagement bénévole et la solidarité partout en France. Désormais, les missions de bénévolat proposées par les associations, organisations publiques et collectivités inscrites sur la plateforme JeVeuxAider.gouv.fr peuvent être ouvertes aux jeunes qui se sont lancés dans le Service national universel ! C’est l’opportunité rêvée de recruter de nombreux bénévoles très motivés à l’idée de faire vivre la culture de l’engagement !

Qu’est-ce que JeVeuxAider.gouv.fr ?

JeVeuxAider.gouv.fr est la plateforme publique du bénévolat, proposée par la Réserve Civique.

Elle met en relation celles et ceux qui veulent agir pour l’intérêt général avec les associations, établissements publics et communes qui ont besoin de bénévoles. Les missions de bénévolat sont ouvertes à toute personne âgée de plus de 16 ans et résidant en France, sans condition de nationalité.

Aujourd’hui JeVeuxAider.gouv.fr c’est 360 000 bénévoles prêts à s’engager, 8000 organisations partenaires et 10 000 missions partout en France.

 

Rendre ses missions accessibles aux jeunes du SNU

La démarche est simple pour les associations, organisations publiques et collectivités souhaitant recruter des bénévoles extrêmement motivés par l’intérêt général.

En tant que responsable d’une organisation inscrite sur JeVeuxAider.gouv.fr, il est possible d’ouvrir des missions déjà existantes sur JeVeuxAider.gouv.fr à des jeunes volontaires du SNU ou de publier de nouvelles missions et de les proposer aux jeunes volontaires du SNU.

01 : Sur la page de la mission, cocher la case « Accueillir des bénévoles de 15 à 17 ans pour cette mission » et indiquer le nombre de volontaires pouvant être accueillis.

02 : Une fois cette option sélectionnée, le référent départemental vérifie l’éligibilité de la mission. S’il la valide, la mission est transmise à la plateforme SNU.

03 : Le référent départemental SNU valide la mission ou contacte l’association pour des précisions.

04 : La mission est disponible à la candidature pour les volontaires

Il existe toutefois quelques spécificités relatives à ce recrutement de jeunes bénévoles. En effet, pour accueillir un volontaire du SNU, il est indispensable qu’un tuteur soit présent pour encadrer les volontaires et qu’un contrat d’engagement soit signé entre les 3 parties : le responsable de structure ou tuteur de la mission, le représentant légal du jeune ainsi qu’un représentant de l’Etat (services académiques en charge du SNU).

 

Un projet de solidarité nationale très encourageant

En quelques jours déjà, plus de 300 missions ont été proposées aux volontaires du SNU, dans plusieurs départements. Parmi ces missions, beaucoup de diversité et de quoi satisfaire des envies et des intérêts bien différents : participer à des podcasts sur la mémoire, contribuer à l’organisation d’un évènement culturel ou sportif, devenir choriste pour un festival de musique, accompagner une personne isolée …

Le SNU est un véritable tremplin à l’engagement, il est le générateur des bénévoles de demain !


Service National Universel

Les chiffres clés de février

Chiffres clés du séjour de cohésion de février 2022

  • 3 000 jeunes volontaires âgés de 15 à 17 ans ;
  • 12 jours de vie en collectivité, du 14 au 25 février, dans un autre département que leur département de résidence ;
  • 31 centres SNU dans 30 départements ;
  • Les encadrants sont à 26% issus de l’éducation nationale ; 35% de l’éducation populaire ; 35% ont eu une carrière dans les corps en uniforme ;
  • 3,5 % des jeunes volontaires se déclarent en situation de handicap ;
  • 7,6 % des jeunes volontaires sont issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) ;
  • 36 % des zones rurales ou très rurales ;
  • Des activités structurées autour de 7 thématique